Vas-tu nous défendre? (pour de vrai)

J’ai toujours appris à mes enfants à se défendre. Car, je n’ai jamais supporté l’idée qu’elles soient des victimes.

Je me souviens de la face de Léo, bébé, quand je lui disais de ne pas se laisser faire quand sa sœur la brassait un peu trop. « Ne te laisse pas faire, défends-toi, n’aies pas peur de le faire ». Elle me regardait attentivement, parce qu’elle me sentait convaincue.
Non, être passif face à l’agressivité ne rendra pas notre monde meilleur, au contraire, tout changement social passe par la crise, c’est un incontournable.

J’ai toujours dit aux filles de se défendre mais, surtout, de défendre l’Autre : « Si quelqu’un attaque ton amie, la personne faible, la personne qui a une différence dans ton milieu, la personne introvertie ou autres, tu la défends, au risque de te faire punir ».

Quand une personne se fait attaquer, elle fige, comme on dit autrement, elle freeze. C’est super légitime, elle est surprise. Demandez aux femmes victimes d’agressions sexuelles, c’est leur réponse à 90 % des cas. 

N’avez-vous jamais été témoins dans le métro d’une agression? Qu’avez-vous fait? La plupart du temps, rien. Vous êtes passive et observez la personne qui se fait attaquer. À ce moment-ci, cette dernière mérite que vous vous levez et que vous la protégez. On se lève et on prend le risque pour elle, parce que nous représentons l’Humanité, « tu te lèves et tu la défends pour qu’elle se sente appartenir à une société qui protège ses concitoyens. Filmer la scène avec ton phone, c’est pas assez, tu te lèves et tu la défends. Tu vas la défendre, car tu vas la protéger et la sauver ».

Depuis plusieurs jours, je vois des personnes blanches qui regram toutes ces jolies illustrations minimalistes du Black Lives Matter, les vidéos d’agonies de Georges Floyd, et qui se flagellent sur la place publique, parce que privilégiées. Qui jurent sur la tête de leur mère qu’iels ne sont pas racistes, qu’iels peuvent faire mieux, qu’iels voient, qu’iels entendent, qu’iels souffrent, et j’en passe. 

Je les crois. Je suis sûre que l’intention est bonne, théoriquement. Mais dans les faits? Allez-vous laisser votre place pour la location d’un appartement à une personne racisée? Allez-vous interpeler la vendeuse dans le magasin qui suit depuis 20 minutes les deux étudiantes afro-descendantes qui sont venues acheter du linge? Allez-vous vous lever pour protéger la femme qui porte un Hijab dans le métro qui est en train de se faire insulter par la matante? Allez-vous pleurer les milliers de femmes autochtones qui manquent à l’appel? Allez-vous vous placer entre le gun d’une police et le crâne d’un jeune garçon noir qui était sorti pour aller chercher une pinte de lait? « Vas-tu le faire? »

Mes filles africaines blanches québécoises le feront. 

Mes ami.es blancs-blanches et même les white passing (qui sont racisées, mais qui se font passer pour des blancs), vous avez besoin de vous déprogrammer et de vous rééduquer. Vous ne pouvez plus rester silencieux et silencieuses, et vous contenter de regram des post minimalistes sur Instagram, vous devez relever vos manches et NOUS DÉFENDRE. Vous ne pouvez plus accepter qu’on se laisse faire. Parce que si vous ne le faites pas, nous prendrons TOUS LES MOYENS NÉCESSAIRES POUR NOUS DÉFENDRE. 

L’esclavagisme et la colonisation sont révolues, nous sommes, à notre tour, éduqués, et nous prendrons toutes les armes qu’il faudra pour que l’Égalité plénière soit enfoncée dans la gorge de ceux qui nous la retiennent.

Tu peux laisser ton commentaire, je me ferai un plaisir de te répondre. 

Oeuvre Kando @kandoforart IG

8 Comments

  • Mounira dit :

    Tellement vrai et réconfortant ton message mais j’ajouterai même que nous aussi , toute personne noire , métissée, de race Africaine , minoritaire, on ne doit pas juste réagir après un incident qui a fait la une dernièrement mais tout le temps . On doit se réagir et agir contre toute injustice ici et là bas , il faut éduquer nos ami e s et notre entourage que l’injustice a plusieurs faces dans ce monde, que l’intimidation commence très tôt sur les bancs d’école et lieux de jeux , que nos enfants tellement mignons et innocents sont porteurs de haine et d’amour. Merci d’être toi même Myriam et de dire les choses comme elles devraient être dites . ✌🏾 & ❤️

    • Hygge dit :

      Merci Mounira. Nous sommes les premières au front et nous devons nous défendre même si l’inconfort est là. Nous le faisons pour nous, les autres, nos enfants.
      Et on ne doit pas arrêter de le faire
      <3

  • Maryève dit :

    Merci pour ce texte nous sommes arrivés au bout de ce que nous pouvons supporter en terme d’injustice de discrimination d’indifférence de déni et d’abus de pouvoir ! Seuls les actes comptent pas que les belles paroles qui s’envolent ✊🏽❤️🖤🤎 ! LOVE 🥰😘

  • Renata dit :

    I think it is a great wake up call to people who love to fight the social fight from they very comfortable couch. Your article invites them to think further then « if I share horrible things it happens in the world – the top 5 horrible things, let’s make it clear – I’m an ally ». No, you are not.

    I’m also tired of many ppl who I call friends, the white portion, dropping bombs – news – in my inbox and not sharing their thoughts or engaging a conversation. I chose my fights, and if they don’t want to go deeper, I’m not here to take them by the hand and show a ppt presentation about BLM, social/economic inequalities and how all that influences on our destiny.

    The fact that more and more ppl are acknowledging their privileges is a step forward to fight all the centennial injustices the colonizers made us go through, but I also feel powerless and borderline offended to know that we still need them to drop off their layers of privilege to let us raise. I am always ready to fight and every day I fight my way to the top, so I can bring more ppl with me.

    I’m sure you read the news in the US that many white protesters made a line between the policy and the black protesters. THANK YOU, but until when we will need to have them in FRONT of us – as usual – , so we can get some respect, equility, rights and not to be murder?

    I loved your text and thank you for sharing so much strength and knowledge.

    • Hygge dit :

      Thanks so much for your authentic and very deep testimony.
      Nous sommes 10 jours après les événements et c’est déjà fini. Plus de sensibilisation, plus de post minimaliste. Les privilèges retrouvent leur place et je me demande où sont passées ces belles promesses tenues…

  • Julie dit :

    Merci pour ton article. Je vais apprendre a me battre. Pour apprendre a mes enfants a le faire aussi. Je fais partie de la team qui se fige, tous les jours tellement ce que les autres appellent  » sensiblerie » chez moi est malmené dans cette société. Je me suis isolée pour me protéger, j’en devenais folle, à vouloir mourir. Mais là, je comprends que oui je dois me protéger, mais je dois aussi parler plus fort et ne plus avoir peur de déranger les autres. Je ne sais pas le faire sans attaquer. On m’a toujours dit que culpabiliser les autres n’est pas la bonne méthode. Je ne sais vraiment pas comment faire ! Mais je vais apprendre. Merci pour tes mots.

    • Hygge dit :

      Merci pour les tiens. Je suis fière de voir une belle personne comme toi être sensibilisée à la cause de la justice sociale. Merci

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Instagram

Instagram a retourné des données invalides.

Follow me on Instagram! Suivez moi sur Instagram!

Copyrights © Mayasanaa, un blog par Myriam Laabidi