Articles récents

Éditorial

  • La tueuse de cactus
    "Apprendre à se déconstruire est une prise de conscience existentielle que l’on vit seule et qui est douloureuse. C’est une véritable crise de maturation qui nous oblige à soulever les couches une à une qui composent notre âme. "
    Read More
  • Passer la main ou l’étiologie de l’amulette
    Dès les premiers instants de la vie, le nouveau-né reçoit des femmes de sa famille un petit bracelet composé d’un fil de laine noire, sur lequel on y a accroché une breloque en forme de petite main ou une perle qui représente un œil. Ce minuscule charme peut être aussi fixé à l’aide d’une épingle à nourrice sur ses langes. Ce premier
    Read More
  • Des expériences de non-mixité saines et durables
    À partir du moment où le processus d’émancipation est enclenché, la question de la non-mixité racialisée entre fxmmes trouve tout son sens et sa légitimité. Avant de continuer à discuter, je tiens à préciser que ceci est une première réflexion sur le sujet. D’autres suivront pour approfondir l’intérêt intellectuel. Cette présentation
    Read More
  • S’émanciper de la peur
    Je ne sais pas si j’écris cet article plus pour moi que pour toi. Pour l’effet salvateur que cela me procure. Pour me reculer et pour constater tout le chemin que j’ai parcouru depuis toutes ces années. Quand la peur me prend à la gorge, elle me paralyse. Littéralement. Mon cerveau bogue. Mes oreilles se bouchent,
    Read More
  • Une contemplative : Respirer l’ombre et la tortue
    Je sens le souffle de la contemplation picoter au bout de mes doigts, semblable à l’affirmation de mon existence. Il me donne comme cadeau son incommensurable liberté d’être que je vais prendre volontiers. Et je sentirai, jusqu’au fond de mon nez, l’odeur de l’ombre de la tortue noire.
    Read More
  • Cette transe au doux parfum de thé à la menthe
    Une à une, chaque femme passait au-dessus d’une petite jatte en terre cuite fumante, remplie de braises brulantes, dans laquelle on avait déposé un mélange d’herbes composé de feuilles de sauge, de bakhour et d’ambre. La fumée prenait le temps de glisser le long de leurs jambes, car elle contribuait à réveiller cette énergie
    Read More
  • De diaspora en diaspora : faire sa valise et prendre le large
    Je suis devenue une expat, comme on dit. J’appartiens à une diaspora. Mais à laquelle, justement? La diaspora française, parce que je suis née et j’ai grandi en France, ou la diaspora marocaine parce que je suis d’origine marocaine? En fait, tout dépend de mon lieu de résidence et aussi de la charge émotive que l’appartenance à tel
    Read More
  • Le langage universel des perles
    Toutes les fois où je suis partie en voyage, je m’amuse à chercher dans le pays qui m’accueille et que je visite des éléments symboliques et des coutumes qui s’apparentent à ceux de ma culture marocaine. J’aime aller dans des lieux nouveaux et inédits qui peuvent me surprendre par une énergie présente et une ambiance plus que
    Read More
  • Un simple retour aux sources
    De manière viscérale, ma mère sera transportée ailleurs dès qu’elle entendra résonner les trois cordes du guembri, principal instrument utilisé par la musique Gnawa de mon pays d’origine, le Maroc. Aucune raison ne pourra contrôler toute l’énergie qui l’habite à s’abreuver de ce son qui a bercé son
    Read More

Instagram

Instagram n'a pas retourné le status 200.

Follow me on Instagram! Suivez moi sur Instagram!

Copyrights © Mayasanaa, le blog