Articles récents

4 jours et 3 nuits à Carthagène des Indes en Colombie

C’est ma première visite en Colombie. Mon amour pour l’Amérique Latine m’a naturellement portée vers cette envie irrésistible de découvrir ce pays, qui, nous le savons tous, sort de plusieurs décennies de noirceur.

Mon voyage avait pour objectif de me retirer seule pendant sept jours pour me consacrer uniquement à la rédaction de mon projet d’écriture entamé depuis neuf mois.

Pour maximiser ma découverte, j’ai décidé de me rendre au département Bolivar qui offre culture et dépaysement, avec les diverses archipels d’îles qui entourent la baie. Niveau sécurité, indiscutable, je n’ai eu aucun problème en tant que femme seule qui voyageait.

Carthagène des Indes a été ma première destination, j’y ai passé quatre jours et trois nuits. Mes objectifs étaient de m’émerveiller de l’ostentatoire ville coloniale qui bat au rythme de sa présence afro-descendante. Cette ville a été déclarée comme Centre de patrimoine mondial par l’Unesco à cause de sa complexité identitaire ancienne, plaque tournante de la traite des esclaves noirs venus d’Afrique et le colonialisme des Conquistadores. En fait, c’est l’ensemble de ces raisons qui ont fait en sorte que j’ai choisi d’aller à Carthagène, en plus d’une température plus que paradisiaque et un soleil généreux de vitamine D si rare à Montréal.

Je me prête toujours au jeu de me laisser guider par mes émotions dans un endroit que je ne connais pas. Certes, j’avais repéré au préalable des lieux à voir, des images à graver dans ma tête, mais je me suis autorisée à m’abandonner. De cette jolie visite à Cartagena, je vous présente mes coups de cœur!

Où dormir? Vous le savez, je fais ça toujours simple, j’utilise Airbnb pour mon logement. C’est facile, accessible, de qualité et tellement bon marché. Comme j’avais étudié la carte de la ville, je savais qu’elle n’était pas grande et que les déplacements à pied étaient super faciles. Pour ma part, j’aime que mon logement soit au cœur du Centre Historique (Centro Historico), j’ai donc choisi de rester dans une chambre située dans une bâtisse typiquement carthaginoise jaune moutarde avec des balcons antiques. Vous pouvez opter de dormir aussi au bario de la gipsy Getsemani qui est un quartier en pleine effervescence au sud de la ville et à cinq minutes du centre.

La gipsy Getsemani!

Quoi voir? Carthagène est un musée à ciel ouvert, alors se promener avec désinvolture dans les rues minuscules de la ville est la meilleure façon de la découvrir. N’oubliez pas de lever la tête, surtout! Cependant, je partage avec vous les lieux que j’ai particulièrement aimés. Au cœur de la ville trône El Torre Del Reloj (la tour de l’horloge) qui est en face du port. C’est la base d’une visite de la ville, car tout est autour de ce monument, las plazas de Los Coches et de la Aduana, le Palais du Gouvernement et la Cathédrale Santa Catalina de Alejandria, qui a été mon attraction touristique préférée du Centre Historique, de par son minimalisme et son humilité.

La Plaza de la Aduana, Carthagène des Indes.

Deuxième stop: Getsemani, pour tout! J’ai découvert, sans y avoir dormi, Hotel Capellan qui vaut le détour. Un tas de services comme un restaurant, un spa sont offerts, si vous voulez vous offrir un petit luxe, je vous le recommande! Dernière suggestion, voir Carthagène des Indes en vue panoramique, en hauteur, sur un toit! La vue des rooftops est juste magique, et la ville est réputée d’avoir ce privilège, car c’est là qu’on voit bien se côtoyer l’héritage colonial et le modernisme architectural. Je vous invite à deux places, l’hôtel Movich et l’Hôtel Townhouse (qui était juste à côté de là où je dormais). C’est un incontournable.

Sur le toit du Movich, Carthagène des Indes.

Quelle expérience vivre? Aller danser la salsa au Donde Fidel? C’est l’endroit le plus authentique de Carthagène, les locaux sont là juste pour danser et boire de la bière. Pis, c’est fantastique, car on t’invite à danser pour le plaisir de la musique, le lieu est presque folklorique. Tu te croirais dans un clip de Buenavista Club, tellement! Faut y aller.

Je cherche Fidel! ¿Donde Fidel? Carthagène des Indes.

Écrire comme Gabriel Marquez Garcia : Carthagène est Gabo. Et l’écrivaine en moi le savait, d’où la raison pour laquelle ma retraite d’écriture se vivait la-bas. Et j’ai passé la journée à la Librairie Café Abaco Libros y Café, entourée de livres assise sur une petite table ronde à boire du café et du jus de maracuya. Cet endroit est beau, la sélection de livres à tomber par terre, et on y vend aussi de jolis souvenirs de la ville fait par des artistes locaux. L’ambiance est parfaite.

Penses-tu que le fantôme de Garcia Marquez est venu me voir? Librairie Abaco, Carthagène des Indes.

Finir la journée par un coucher de soleil assise sur le front de mer de la Baluarte de Santa Clara. Un privilège. Allez, petite dernière, faire une chasse aux graffitis dans Getsemani!

Graffiti Hunting, Getsemani, Carthagène des Indes.
Graffiti Hunting, Getsemani, Carthagène des Indes.

Quoi manger? Personnellement, je ne suis pas une voyageuse foodie. Je mange souvent dans la rue, auprès des vendeurs. Je vous encouragerais à faire de même. Sinon, dans les incontournables à goûter, les arepas frits (galettes de maïs fourrées aux œufs) et le cafecito du matin que tu achètes au petit monsieur dans la rue. Il te le sert directement de ses thermos. J’adore!

Ce que je ne voulais SURTOUT pas faire! Avoir l’air d’une touriste gringa. Je voulais paraitre locale, me sentir Colombienne, et mes origines marocaines et ma connaissance de l’espagnol m’ont aidée. Les Carthaginois m’apostrophaient en m’appelant l’Africana ou la Morena, ce qui me garantissait qu’ils me voyaient comme l’une d’entre eux! Je ne voulais pas faire de tour guidé, même pas en rêve! Me faire prendre en photo avec les Palenqueras, les femmes créoles du quartier de Palenque, qui chargent 50 000 pesos pour une photo! Contre mes principes. Aller à la Boca Grande, qui se situe au sud de la ville et qui est la partie moderne de la baie. C’est trop « resort » pour moi et finalement, je trouve que ça ressemble trop à Miami, en plus (que je connais de toute façon).

Un petit quatre jours, c’est déjà un bon début pour explorer Carthagène des Indes. Et découvrir la Colombie aussi. Je pense qu’un voyage réussi est un mixte de choses qu’on veut voir, parce qu’incontournables à l’endroit, mais aussi, accepter de se laisser porter par l’ambiance de la ville. Dernier conseil de voyage (valable aussi pour toute l’Amérique Latine), apprenez quelques mots en espagnol, les locaux apprécient beaucoup ce geste. Muchas Gracias! Si vous avez des questions ou des commentaires, n’hésitez pas à me les soumettre, je me ferai un plaisir de vous répondre! Bonne préparation de voyage à Carthagène des Indes! Et si vous me découvrez, merci de me suivre sur Instagram au www.instagram.com/mayasanaa

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Instagram

Instagram n'a pas retourné le status 200.

Follow me on Instagram! Suivez moi sur Instagram!

Copyrights © Mayasanaa, le blog